Bissel

BISSEL (Marche du)
Sa Noble Grâce, Walgar, le Margrave du Bissel
Capitale : Contrépine (pop. 3430)
Population : 50 000
Demi-Humains : présents
Humanoïdes : présents
Ressources : denrées alimentaires, tissus, or, gemmes (I)

Le Lirtlemark, ou Marche du Bissel, était la frontière la plus septentrionale du Royaume de Kéolande vers 400 AC. Elle fut arrachée à ce dernier au cours de la Petite Guerre (Furyondie contre Kéolande) qui mît fin à l’influence Kéolandienne en Véluna (438 AC). Bissel devint un état tributaire de Furyondie pendant plusiuers décennies, mais lorsque les invasions humanoïdes s’abattirent sur ce dernier, le Margrave Rollo établît l’indépendance du territoire par bravade au service du Roi de Furyondie (les Bisselois massacrèrent une horde de Jebli (gobelins) qui se tenaient en embuscade pour tuer le Roi Hugues III, qui n’était gardé que par une maigre escorte). Le Roi accorda à Rollo le brave le statut de palatinat pour ses hauts faits et Bissel a joui depuis d’une auto-détermination. La Marche fait désormais office de rempart entre les masses de Ket et le reste de l’Est. De la même façon, elle garde la Kéolande et le Sud. Du fait de sa position stratégique, aussi bien la Furyondie/Véluna et la Kéolande supportent désormais la Principauté et des aventuriers et mercenaires de toute la Flannesse peuvent être trouvés dans les rangs des « Compagnies Frontalières » qui composent l’armée du Margrave. Il ya a quatre compagnies régulières et quatre compagnies de réserve, chacune forte de 1000 soldats et contient des contingents de cavaliers, fantassins et d’archers. Les armes favorites sont la lance, l’arbalète, la pique, la fourche faucharde, le fléau et l’épée. Les soldats Bisseliens sont très bien équipés et dotés de bonnes armures. Chaque compagnie a une escouade d’éclaireurs (de 30 à 50) qui lui est attachée lorsqu’ils sont en mission frontalière.

Bissel.jpg

Bissel

Castel Bofolmons JackMunchkin JackMunchkin